jeudi 16 février 2012

Sophie: My Baby's First Clothes, vêtements de qualité pour nos petits!

la naissance de son bébé, Sophie n'a pas eu le cœur à reprendre les chemins du travail en tant que salariée, mais une nouvelle opportunité s'est ouverte à elle: amener de jolies marques européennes aux mamans qui ne trouvent pas leur bonheur à Singapour pour leurs petits. Ainsi est né son deuxième "bébé": My Baby's First Clothes! Un sacré challenge de mener les deux de front, mais qui lui a permis de passer plus de temps avec son fils.

Présentation: 
Je suis arrivée à Singapour il y a bientôt 5 ans, après avoir été mutée de Londres. J’ai 34 ans et ai eu mon premier enfant ici même en 2010. J’ai arrêté mon travail après la naissance de mon fils et suis heureuse de pouvoir passer chaque minute avec lui ! 

Ton business: 
J’ai créé My Baby's First Clothes juste après la naissance de mon fils. Je ne voulais pas reprendre mon travail après sa naissance car je voulais profiter de lui un maximum et avec des horaires de 9h à 19/20h, cela n’aurait pas été possible ! Une idée me trottait dans la tête depuis un petit moment déjà. Après des mois de préparatifs, quand, enceinte, je cherchais des habits sympas et différents des body de base pour mon bébé, une certaine frustration s’est installée car je ne trouvais rien d’exceptionnel dans les magasins. J’ai donc décidé d’amener moi-même le choix sur nos rives!
Pour celles qui ont eu la même expérience, c’est bien simple, ou on trouvait du cheap dans les grandes chaines, ou du mignon mais toujours les mêmes designs ou du très beau mais à des prix exhorbitants!
Ma mère a eu une franchise Jacadi pendant 25 ans et ce monde m’était familier. J’ai donc commencé mes recherches avec comme volonté d’amener  le « design à l’européenne », c’est à dire des belles coupes, des beaux tissus et un prix moyen, pas plus cher que chez nous! Mes recherches m’ont amenée à 4 marques extra, toutes de bonne qualité et reconnues. Chacune de ces marques a sa spécificité et c’est un plaisir pour moi que de les représenter. 

Devenir Mampreneur, pourquoi? 
Pour pouvoir bénéficier d’une certaine flexibilité et profiter de mon fils tout en gardant une activité qui, pour moi, est nécessaire à mon équilibre. 

Hobby ou réel boulot (ou les deux!)? 
Je ne choisirais pas le mot hobby pour définir My Baby's First Clothes mais plus passion ! Les débuts ont été très durs car il fallait jongler entre un bébé de 3 mois et son rythme alimentaire soutenu (= allaitement !), les commandes, livraisons, mise en place internet etc…. Le rythme fut donc très soutenu mais au final, j’ai adoré car ces habits me passionnent!
Travaillant de la maison et vendant en ligne, je n’ai pas de contact direct avec les clientes, si ce n’est pour celles qui viennent acheter directement chez moi. J’ai donc décidé de participer aux « fairs » afin de rencontrer les mamans et également de me faire connaitre. Ces évènements étant assez nombreux, j’ai sélectionné ceux qui me paraissaient intéressants et avec l’aide également des témoignages d’autres personnes dans le « business from home ». J’ai adoré ces expériences qui m’ont permis d’effectivement rencontrer ces femmes (peu de monsieurs en général a ces fairs….), d’échanger sur nos vies, nos business, nos voyages etc et, bien évidemment, de parler de mes produits ! J’ai toujours eu de bons feedbacks sur mes marques et c’est très encourageant de les entendre en live !! Combien de fois ai-je entendu « oh ce que c’est joli, c’est tout à fait le style français ! ». 
Tout ça pour dire que oui, c’est un réel boulot mais c’est un plaisir de faire quelque chose qu’on aime !

Parcours de santé ou parcours du combattant? 
Ce fut très dur au début avec mon nouveau-né, et le fait de quitter mon travail après 10 ans a aussi été lourd à gérer. Avec le recul, je ne me plains pas et tout s’est finalement bien déroulé.
Cela étant, je ne me repose pas sur mes lauriers et il faut continuer à travailler pour pouvoir se faire connaitre toujours un peu plus et se développer et ça, ça n’est pas une mince affaire ! 

Travailler de la maison, est-ce compliqué, et recommandé? 
Je pense que cela dépend de plusieurs facteurs. Dans mon cas, je n’avais pas le choix car je voulais m’occuper de mon fils (nous n’avons pas de helper). Il est vrai que ce n’est pas évident avec un bébé auprès de vous mais ça n’est pas impossible et cela demande juste une certaine organisation (et beaucoup de patience... !!).
Pour ce qui est du côté perso, j’essaie de ne pas travailler le soir, j’adore les soirées en famille et je ne veux définitivement pas passer à cote de ces moments privilégiés. 

Qu'est ce qui t'a le plus surprise dans ton parcours? 
La réaction positive des gens lorsqu’ils découvraient mes produits et les échanges avec d’autres expatriées qui ont ou aimeraient également monter leur affaire. J’ai plusieurs fois eu de vrais compliments par rapport à ce que je faisais, à savoir gérer mon bébé et ma petite affaire alors que je ne m’y attendais vraiment pas !

L'erreur #1 à ne plus refaire et/ou le conseil #1 à donner? 
Conseil : être dans un bon état d’esprit quand on commence un business. Ne pas faire ça pour échapper à un boulot qu’on n’aimait pas ou pour dire de faire quelque chose. Il faut réellement croire en ce qu’on fait, et le faire de bon cœur, pour moi c'est primordial.  
Et s’entourer. Créer sa propre affaire est très excitant mais c’est un parcours qui peut être long et difficile et avoir des gens autour de soi qui nous aident et nous conseillent, ça fait toute la différence. 

T'es-tu appuyée sur des réseaux d'entrepreneurs, des ressources particulières qui pourraient être disponibles pour d'autres Mampreneurs? Si oui, lesquels? 
Non. Ayant été assez « bloquée » a la maison avec mon nouveau-né, j’avoue que j’ai travaillé en solo et n’ai pas eu d’autres recours qu’a certains forums sur internet et quelques websites spécialisés. Les sites business Singapore sont très bien faits d'ailleurs (par exemple: http://www.singapore-business.com/).
Mon expérience avec les fairs m’a toutefois mise en contact avec d’autres Mampreneurs et nous avons échangé pas mal sur nos parcours. J’avoue que leurs paroles m’ont beaucoup réconfortée et donnent confiance. Je me suis aperçue que je n’étais pas seule et devais confronter les mêmes problèmes. 

Tes perspectives? 
Développer ma petite affaire et amener d’autres marques fantastiques pour nos petits trésors! 

Le regard des autres vis-à-vis de ton statut de Mampreneur? 
Les gens trouvent ça en général bien et courageux ! 

Et la famille dans tout ça? 
Je consacre toujours un moment de la matinée et les soirées exclusivement à ma famille. Mon but en devenant mampreneur était de passer du temps avec mon fils et de le voir grandir. Ce statut est d’ailleurs également très apprécié par mon mari qui est très heureux que je puisse m’occuper de notre fils. Il m’a toujours soutenue, à chaque étape de cette aventure. 

Et si c'était à refaire? 
Je le referais sans hésitation mais je pense que j’attendrais que mon enfant ait quelques mois de plus car c’est vraiment sport avec un nouveau-né !

Merci à Sophie de m'avoir reçue chez elle! Besoin d'un vêtement de qualité pour votre bébé? A la recherche d'un joli cadeau de naissance? Vous pouvez retrouver My Baby's First Clothes sur Internet ici et Facebook ici. Vivement que la sélection s'étende aux plus de deux ans!


Les photos publiées dans cet article sont la propriété de Sophie Chiarugi / My Baby's First Clothes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...