jeudi 26 avril 2012

Singapour, kid-friendly?

Futur(e) expat à Singapour, vous venez vous installer avec la petite (ou grande) famille? Inquiets de savoir où vous atterrissez, à l'autre bout du monde, si loin de notre France natale? Je reçois régulièrement des questions à ce sujet. Voici une liste non exhaustive des aspects "kid-friendly" à Singapour:
- Singapour est une des villes les plus safe au monde. On peut se promener n'importe ou sans aucune crainte, aussi bien faire son jogging la nuit ou rentrer en métro sans craindre de se faire agresser. Avec des enfants, c'est un gros avantage. 
- Le système de santé est d'excellente qualité, hôpitaux ultra-confort, les spécialistes sont qualifiés. Pour accoucher, l'accompagnement est royal (voir mon article sur le sujet, ici).
- Une grande flexibilité des systèmes de garde. J'en avais parlé ici. Il est facile de trouver une crèche, et elles ont quasiment toutes des horaires d’ouverture larges (amplitude 7h à 19h voire 19h30), pratique quand on travaille. Il est possible aussi d'avoir une helper à domicile.
- Le temps de transport, un avantage indirect, qui joue beaucoup sur la qualité de vie au global. Il est rare à Singapour de passer plus de 30-40min dans les transports matin et soir, alors qu'en France je dirais que c'est un minimum! Bon réseau, et si vous avez une voiture, rien n'est très loin, les bouchons étant modérés (forcément, la voiture est hyper taxée). En fonction de mes boulots, j'ai eu entre 30min de trajet (en travaillant à Sentosa, une ile dans l'ile;-) à... 5-10min de trajet en ce moment. Faites le calcul, ça veut dire plus de "quality time" en famille!
- Le système éducatif est de qualité, grand choix d'écoles, du Lycée Français d'un niveau excellent aux écoles internationales, en passant par les écoles locales.
- Les restaurants non équipés d'une chaise haute sont l'exception. Ca ne choque personne si votre bébé salit partout en mangeant ou si vous devez l'allaiter (sous une cape d'allaitement bien sûr). Les enfants sont toujours accueillis avec le sourire, les serveurs étant bienveillants voire gagas, certains nous ayant déjà fait du baby-sitting en live pour nous permettre de diner ! En France, cela varie souvent de l'indifférence à la mauvaise volonté (pour faire réchauffer un petit pot bébé, pour demander une table plus éloignée du coin fumeur en terrasse, etc... du vécu).
- Les centres commerciaux sont pour la plupart équipées d'une salle tout confort pour allaiter (voir ici), et de pièces pour changer les bébés. En France les salles d'allaitement sont quasi-inexistantes, et les tables à langer pour changer les bébés d'une hygiène tellement douteuse qu'on préfère se débrouiller autrement.
- A Singapour, on vous laisse passer ou on cède sa place à une femme enceinte et/ou portant un jeune enfant. A Roissy, avec Bébé, alors 4 mois, j'ai dû allaiter assisse par terre face à un banc ou 4 personnes étaient assisses et ne m'auraient jamais cédé leur place. C'est pareil dans les transports en commun ou on vous ignore superbement...
- A Singapour, ascenseurs et rampes sont disponibles à peu près partout. Les transports en commun sont efficaces et propres, les stations de métro sont toutes dotées d'ascenseurs. En France, prendre le métro avec une poussette est un calvaire, tout simplement. 
- Il fait toujours beau, pas besoin d'habiller son bébé de 36 couches : body + sous pull + chemise + pull + pantalon + chaussettes + manteau, etc. Short + T-Shirt + sandales suffisent, et croyez-moi ils apprécient!

Evidemment, tout n'est pas idéal, donc avant de vous précipiter et faire vos valises, il est bon de savoir que:
- Avoir des enfants à Singapour, c'est cher. Il faut être couvert par une bonne assurance + mutuelle, car de l'accouchement aux frais médicaux divers et varies (pédiatre...), la note monte vite! La surmédicalisation vous guette aussi, ici on ne prend pas de risque.
- C'est cher, bis. Le Lycée Français est moins cher que les écoles internationales, mais ce n'est pas donné. A prendre en compte dans son "package", et ne pas oublier le cout du bus scolaire.
- C'est cher, ter. En France, pléthore d'activités proposées par la municipalité a prix réduit (ou par votre CE), ici la moindre activité sportive ou cours de musique va vous couter un bras. En crèche, j'ai été choquée par le prix des "enhancement courses", en plus des activités de base. Pour des petits de moins de 3 ans. Ça tombe bien, a cet âge-là, le cursus de base me convient parfaitement.
- La chaleur et ses effets secondaires: de retour en France ou tout pays tempéré, redécouverte totale de la nature sous tous ses aspects (les animaux, les petites fleurs, les petits cailloux chez Mamie, etc.!). Bien que Singapour soit une ville verte et agréable, on ne passe pas des heures sous le soleil!
Certes on profite de la piscine et des parcs de Singapour, et parfois des week-ends dans la region, mais on est rapidement à court d’idées pour occuper les enfants dans cette petite ile !
- Ne pas oublier les effets de l'éloignement de la famille restée en France. Ils comptent aussi dans l'éducation des enfants et manquent beaucoup ici.

Les avantages liés à Singapour restent surtout matériels et pratiques; certains aspects ne peuvent être remplacés. Singapour trop aseptisée et superficielle ? Un débat tout à fait personnel, une question d’éducation à creuser… en famille !

13 commentaires:

  1. pas grand chose a rajouter :-) super bon resume de la vie de famille a singapour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois avouer que cette conception peut facilement changer au gre des humeurs style... suis-je dans le mood nostalgique de la France ou I love Singapore. Objectivement, il y a quand meme beaucoup d'avantages ici pour nos petits (meme si encore aujourd'hui je me faisais la reflexion que les balades sous la brise neo-zelandaise etaient plus agreables pour mon fils que le Mt Faber en plein cagnard!!)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci Olivia, si j'ai oublie quelque chose, n'hesite pas ;-)

      Supprimer
  3. Effectivement, le fait de ne pas devoir habiller bébé avec 36 couches de vêtements, ça change tout !

    Je suis rentrée pour la première fois avec mes enfants (6 semaines et 3 ans) en France en hiver en février dernier (-10°c quand même) et je perdais un temps fou à les habiller. Désormais, j'admire les mamans qui font face à l'hiver avec des tous petits !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca prend un temps fou et ils n'aiment pas ca! Le mien avait tendance a perdre l'equilibre au debut a cause du nombre de couches qui l'empechaient de bouger!

      Supprimer
  4. la surmédicalisation vient surtout du fait que si on est assuré, on a payé cher sa mutuelle, et on s'en fout de la faire raquer. dans les pays ou les assurances privées ont pris le pas sur une solidarité nationale, les patients sont traités comme des clients, on s'assure que vous pouvez payer avant de commencer a vous osculter.

    LAura

    RépondreSupprimer
  5. Intéressant.
    De mon côté j'envisage de m'expatrier en Asie mais sans plus d'idée, donc vos articles me servent beaucoup!

    Cordialement,
    Jean

    RépondreSupprimer
  6. je seconde pour l'habillage, ici au Québec l'hiver l'habillage est...une activité en soi et un art à développer rapidement :)

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    je viens régulièrement sur votre blog que je trouve très intéressant et surtout fort généreux.
    je trouve un soutien dans votre blog.
    Merci beaucoup. et peut-être à bientôt.

    RépondreSupprimer
  8. Mes félicitations pour ton blog, alors il ne reste plus qu’a publier des bons billets et intéressants surtout.
    bonne continuation

    RépondreSupprimer
  9. Bonne réussite dans tout ce que vous entreprenez! L’essentiel est de toujours avancer et de dépasser les contraintes!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...