dimanche 8 mars 2015

Les recettes saines et gourmandes de Marie Chioca

Cela fait déjà une grosse année (voir plus) que je suis le blog Saines Gourmandises de Marie Chioca. Un style de recette que j'adore: des produits de saisons bio, des recettes autant que possible à IG bas, et Marie illustre tout ça de magnifiques photos. Elle manie des produits que j'ai découverts lorsque j'avais consulté une diététicienne après ma deuxième grossesse: céréales complètes et alternatives, légumineuses, purées d’oléagineux, laits végétaux, mais aussi les produits plus "classiques" - et bien sûr du bio et du local autant que possible. Si j'utilise désormais dans ma cuisine certains de ces produits, de manière plus ou moins régulière, ce n'est pas du tout pour une question de mode ou idéologique, car croyez-moi, je tiens trop à mon poulet fermier, à mon fromage ou mon yaourt de vache, à mon pain (que je préfère complet et au levain). Ce sont cependant des produits intéressants pour réaliser certaines recettes. A noter par ailleurs que Marie Chioca utilise les produits d'origine animale sauf dans le cadre de la cure Cabot, détaillée dans son ouvrage sur la détox (semaines centrales de la cure).
Ce qui me pousse à explorer des produits moins habituels:
- une variété de goûts: changez donc des pâtes et du riz en essayant le quinoa, le boulgour d'avoine, les graines de petit épeautre, le mais en polenta ou autre. Nos repas n'ont jamais été si variés, en semaine aussi. Les pâtes, maxi 2 fois par semaine, et du coup, on ne se lasse pas de nos recettes. Et j'ai découvert grâce à ma Ruche des fusillis lentilles et fusillis sarrazin, variantes sympas des pâtes 100% blé.
- ma diététicienne (consultée en 2013, voir ici) m'a réconciliée avec les légumineuses que je croyais compliquées à cuisiner: vive la soupe de pois cassé, l'houmous (qui m'était recommandé comme snack "sain"), la salade de lentilles vertes, la soupe dans laquelle on jette un peu de lentilles corails. Et en y associant les céréales ci-dessus, on peut alléger ses plats en protéines animales.
- sans être vegan ou végétarienne, ça ne fait pas de mal de manger un peu moins de viande mais de meilleure qualité. Nous en mangeons d'ailleurs très rarement le soir en semaine. C'était ne l'oublions pas, pour nos aïeux un produit de luxe. Peu de viande en semaine, mais un bon bœuf bourguignon au menu le week-end dernier, avec de la viande bio achetée à la Ruche. La viande de supermarché, c'est fini, à part à la rigueur les produits labellisés (exemple: poulet label rouge), j'ai été vraiment déçue à plusieurs reprises, et pour le reste, je m'approvisionne à la Ruche. Par ailleurs, j'essaie de combiner légumineuses et céréales pour compléter mon apport en protéines.
- les purées d'oléagineux, huiles de coco, crèmes de soja, avoine ou coco, sucres alternatifs nous permettent de profiter de desserts gourmands sans culpabilité (encore que ceux qui me connaissent savent que je culpabilise rarement de bien manger), et là encore de découvrir de nouvelles saveurs. J'ai par exemple réalisé un étonnant gâteau au chocolat aux saveurs de miel et de noisettes en y remplaçant le beurre par de la purée de noisette et le sucre par du miel de châtaignes ou encore un brownie (recettes de Marie Chioca). Variété, variété, variété.
- qui dit variété d'aliments dit aussi bienfaits pour la santé. On cumule les bons nutriments et vitamines de différentes familles d'aliments. Je consomme toujours des produits d'origine animale et complète avec des produits d'origine végétale.
- Halte aux farines et sucres raffinés: ma diététicienne m'avait conseillé de privilégier pâtes et riz complets, transition que j'ai faite assez facilement les trouvant plus riches en goût. Je varie maintenant avec d'autres céréales (voir ci-dessus). Par ailleurs, à l'époque, quand j'ai reçu ses propositions de menus, j'ai été désarçonnée au départ par l'absence de dessert (à part un yaourt ou un fruit). J'ai au final pris l'habitude de ne profiter de desserts gourmands le week-end uniquement ou dans le cadre d'une sortie et je diminue systématique de 20% environ les quantités de sucre des recettes que je prépare. Au final, le corps s'ajuste et je suis maintenant écœurée par les desserts trop sucrés. Des desserts élaborés seulement le week-end, triste me direz-vous? Je n'ai pas le temps d'en préparer en semaine, et je suis de plus en plus déçue par les préparations du commerce (même en pâtisserie), ce n'est donc absolument pas une privation! Je goûte avec plaisir un snack salé plutôt que sucré en cas de fringale l'après-midi plutôt qu'un biscuit (exemple: pain complet tartiné d'avocat).

Mettant de côté tous les points précédents, la quasi-suppression des farines et sucres raffinés est ce qui m'a permis de perdre les 5 derniers kilos récalcitrants plus d'un an après la naissance de Petit A, de stabiliser sans effort, et pour ma 3ème grossesse , de prendre moins de kilos que précédemment (pour l'instant ça marche... mais gros gros défi pour encore 4 mois). Enfin la vigilance est toujours de mise à cause des fringales et des repas au bureau et diverses occasions de faire des écarts, mais disons que je pars sur des bases beaucoup plus saines.

J'ai déjà craqué pour trois ouvrages de Marie Chioca, sachant qu'avec ma 3ème grossesse, j'ai un véritable challenge devant moi: prendre des kilos pour bébé, oui, mais raisonnablement. Objectif complètement raté pour mes deux premiers bébés. Avoir un support tel que les livres de Marie Chioca m'aide beaucoup.

- Céréales Originales et Savoureuses Légumineuses: après un chapitre d'introduction qui propose un topo sur les principales céréales et légumineuses, un recueil de recettes sympas, que les enfants adorent. J'ai pour l'instant exploré les classiques tels que la soupe de pois cassés, la polenta (découpée à l'emporte-pièce pour les kids), et aujourd'hui les croquettes à l'avoine et au bœuf (que les enfants appellent les "cookies à la viande"). L'ouvrage comprend aussi des recettes "festives" et des desserts.

- Mes irrésistibles recettes au Chocolat! J'avoue que le Sachertorte revisité me fait trop envie, et que pour un prochain anniversaire d'enfants, le "bain de boue des 3 petits cochons" est on top of my list. En attendant, j'ai testé le gâteau au chocolat au miel, le brownie praliné ultra-léger et la crème dessert des enfants (à base de lait végétal, crème de coco et sans oeuf) qui n'a absolument rien à envie aux D*n*tt* and co.

- Mes recettes détox super-gourmandes! Autant le dire tout de suite, je n'aurais JAMAIS acheté un livre de recettes "détox", mais si elles sont super gourmandes, ça change tout. En feuilletant le livre, j'ai constaté que les recettes étaient plutôt dans mes goûts. A la base, axé "Cure Cabot", une cure de 8 semaines régénérante pour le foie, avec des propositions dans le livre pour faire la cure complète, ou sa version plus courte (par exemple un long week-end). Un recueil que j'utilise plutôt pour les recettes des soirs en semaines, vu que je déjeune à l'extérieur le midi, et mes petits déj, qui étaient déjà pas mal "Detox friendly". Non, la détox ne consiste pas à manger "liquide" ou mono-ingrédient. On peut se régaler d'un poulet à l'étouffée façon basquaise accompagné de petit épeautre ou de salades gourmandes avec une belle adaptation de la salade niçoise par exemple. Je suis plutôt en mode "je pioche parmi les recettes sympas" plutôt que "cure de 8 semaines", cure que j'entreprendrai peut-être ultérieurement (hors grossesse, hors allaitement, n'osant pas trop m'aventurer dans 4 semaines avec zéro protéines animales).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...